Sentiments

L’hésitation, puis l’abandon. Mais ensuite, l’envie et l’action. L’inquiétude et l’attente qui suivent. Puis le plaisir de sentir tes lèvres contre les miennes. La satisfaction de s’être lancer à contre-courant et d’avoir attraper le point que je m’étais donné comme objectif. Toi. Puis l’enivrement de savoir que je ne serais peut-être plus tout seul sur la route sur une certaine distance, aussi courte pouvait telle être. L’espoir d’avoir enfin cette fine lumière qui embellit les choses et enlace mon cœur gelé à l’azote. Oui oui, cette petite sensation qui fait vibrer chaque cellule de ton corps. C’est ça, l’amour, la passion, le désir, appelles-ça comme tu veux après tout.

Et puis en un message, la suspension de chaque seconde comme si elles s’accrochaient pour ne plus jamais retomber au creux du sablier de verre qu’est la vie. L’inquiétude à nouveau quand tu me dis que tu voudrais parler sérieusement. La tentative de compréhension quand tu m’expliques que tu es bien avec moi mais que tu ne veux pas avoir à affronter les questions et réactions des autres. La déception en comprenant que je ne vaux rien de spécial pour toi. Que je vaux moins que ton ex en tout cas, ça je l’ai compris.

Tu me demandes de t’attendre ensuite ? Je suis fatigué d’attendre. Je vais attendre un court instant et si tu n’es toujours pas là, je continuerais à marcher seul sans lumière, comme un moineau sous la pluie. Jusqu’à la prochaine illusion de sentiment réciproque.

Notes

  1. essentiaeipse a reblogué ce billet depuis thee9j
  2. thee9j a publié ce billet